Gap -  Hautes-Alpes

Nature humaine

Serge Joncour

Flammarion, 2020

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2021_2022 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2021_2022
    2020_2021

- Atelier d'écriture :

    2018_2019

- Lectures partagées à Gap :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019

- Nos partenaires :

    Mairie de Gap
    Conseil Departemental
    Mediatheque de Gap
     Foyer Culturel Veynois
     Radio Frequence Mistral
     Festival de Chaillol
    UTL de Gap
    Cinematheque d'images de montagne
    Mediatheque de Laragne
    Mediatheque du Poet
    Pays des Ecrins


- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

Nature humaine est un livre parsemé de dates qui ont marqué la dernière partie du XXe siècle et qui nous fait partager la vie d’Alexandre, un jeune agriculteur destiné à reprendre l’élevage de bovins de son père. Nous suivons les déchirements d’Alexandre entre son amour de la terre, de sa ferme, son besoin de liberté, son envie de faire partie de sa génération, ses luttes et ses révoltes, jusqu’au dernier jour mémorable de 1999.

Le roman commence en ce torride mois de juillet 1976, et évoque plus de 20 ans d'Histoire, française et mondiale. Il se déroule dans une ferme perdue du Lot qui connait bien des bouleversements, avec la diversification des campagnes, l'arrivée de technologies nouvelles, les contraintes de la modernisation du monde agricole et les enjeux du commerce mondialisé. Alexandre subit toutes ces mutations avec le désir de rester à la terre, auprès de ses vaches, mais il fait des concessions pour survivre.

C’est aussi l'histoire de toute la famille d’Alexandre, il est le seul des enfants à reprendre l'exploitation, tandis que ses trois sœurs s’enfuient à la ville. C’est aussi une époque où beaucoup de citadins redécouvrent la campagne et luttent contre le nucléaire ou, quelques années plus tard, contre une nouvelle autoroute du Sud et son aqueduc.

Le jeune agriculteur est entouré de différents personnages : son voisin le vieux chevrier Crayssac qui résiste au modernisme, ses parents qui s'aperçoivent résignés que leurs filles, quand elles reviennent de la ville, ne s'intéressent plus du tout aux vaches ni aux prés de leur enfance, des révoltés de l'ultra-gauche qui font sauter des pylônes d'Edf et les chantiers des futures centrales électriques. Il ne sait pas s'il fait partie des « anciens » ou des « modernes ». Il doit sous la pression des hypermarchés qui se multiplient, produire davantage aux conditions qu'on lui impose et abandonner peu à peu l'élevage en plein air pour l'élevage intensif

Ce livre nous remémore la grande violence d'une époque où deux mondes jusqu'alors quasiment étanches, la ville et la campagne doivent s'articuler. La ville impose très rapidement, ses décors, ses centres commerciaux, ses infrastructures, ses autoroutes, ses besoins et ses mœurs, à la campagne qui est investie de nouvelles forces militantes, citadines, contestataires.

Au cœur du roman une superbe histoire d'amour se tisse entre Alexandre, le petit paysan, et Constanze, une jeune allemande, étudiante à Toulouse, écolo et proche des activistes de gauche, une alliance va naître entre ruraux et citadins. Cette intrigue, n'est pas le moindre atout d'un roman qui cherche à démontrer la stupidité collective des hommes ne jurant que par le progrès, en oubliant de regarder le cours des rivières et de sentir l'odeur de la menthe dans les prés.

Nature humaine est aussi un hymne à la terre, un hommage aux agriculteurs et un constat sans concession des radicaux changements de mode de vie des dernières décennies du XXe siècle qui préfigurent des catastrophes à venir

Ce roman a reçu le Prix Femina 2020.