Gap -  Hautes-Alpes

Autres récits : l'art dans le roman

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

 

Outre la sélection "L'Art dans le roman ", nous avons aussi aimé :

Autour des thèmes Musique etDanse :

La reine du Tango - Akli Tadjer - jc Lattes 2016 (Prix Baie des Anges 2016)

Suzanne a grandi seule avec sa mère, une danseuse de tango magnifique et fantasque.qui disparait malheureusement trop tôt. Sa fille se retrouve seule, mais un vieil ami musicien de sa mère va la prendre sous son aile. Cette expérience traumatisante va lui laisser la peur de l’abandon, un sentiment de solitude profonde mais également l’amour du tango et de la danse. Elle en fait d’ailleurs sa profession. Mais pour ressembler à sa mère, elle doit comprendre le sens de ses angoisses et trouver un partenaire à sa hauteur dans la vie et sur scène.
C’est un roman sur l’amour, la solitude, la mélancolie et la passion du tango.

Libertango - Frédérique Deghelt - Actes sud 2016, poche Août 2017

Luis est né en 1930 dans une famille espagnole immigrée en France. Il est handicapé et rejeté par sa famille qu’il quittera jeune adulte après sa rencontre avec Astor Piazolla et Lalo Chiffrin.
Enfant, il se réfugie dans l’écoute de la musique à la radio pour échapper à sasolitude. Mais sa rencontre avec les musiciens lui fait découvrir qu’il a une oreille musicale absolue et une sensibilité profonde. Il sera chef d’orchestre
Léa, jeune femme reporter et cinéaste réalise un documentaire sur Luis. C’est pour ce dernier l’occasion de revisiter sa vie et de se remémorer les difficultés qu’il a du surmonter, les succès, les hontes et l’amour. Sa profonde sensibilité et son humanisme transparaissent au fil du récit à deux voix et s’expriment dans la création d’un Orchestre de Monde qui ira jouer gratuitement dans des zones de guerre, de catastrophes ou de banlieues défavorisées.

Autour du thème Architecture :

Un paquebot dans les arbres - Valentine Goby - Actes Sud, 2016
Un paquebot dans les arbres. Là aussi un choc de lecture et un retour sur une forme d'architecture: l'architecture "fonctionnaliste" des trente glorieuses. Les sanatoriums et la sécurité sociale: comment une famille pouvait être séparée par la tuberculose et comment l'architecture des sanatoriums a enfermé, séparé des hommes et des femmes, des familles pour lutter contre l'épidémie.

Un roman rude, fort, plein de tendresse, un style à la hauteur des personnages, dépouillé, simple. Une écriture franche, directe, vivante, sobre qui déjoue le pathos, ne tombe jamais dans le misérabilisme ou le naturalisme , elle se concentre sur la seule volonté de l'héroïne.
Un ouvrage extrêmement bien documenté, plein d'humanité.
C’est une  chute lente et continue, jusqu'à la débâcle totale en 59, où l’existence n’est faite que de misère, d’injustice et de méchanceté. Mais à côté beaucoup d’amour, une sorte de "Mère-courage", qui va se battre de toutes ses forces pour protéger sa famille.
Bien documenté : elle nous replonge dans un passé, une étude des mentalités à un moment donné... Une photographie de la société française dans les années 1960... et cette calamité que représentait la tuberculose, où une partie de la population était exclue, traitée comme des pestiférés.
Mais peu de chose sur l’architecture si ce n'est l'évocation de la construction dans les années 60 des sanatoriums qui accueillaient les tuberculeux.

Miniaturiste - Jessie Burton - Folio 2015 -

Une maison de poupée haute de 2,55 m et large de 1,90. Elle comprend neuf pièces, qui reproduisent au détail près, et dans les matériaux d’origine (assiettes de porcelaine, paniers en osier…), l’intérieur d’une demeure hollandaise cossue du XVIIe siècle. Elle donne une image exceptionnelle de l'intérieur et du mobilier d'une famille riche de la fin du 17e.

Urbanisme : Ensemble des sciences, des techniques et des arts relatifs à l'organisation et à l'aménagement des espaces urbains, en vue d’améliorer les rapports sociaux : Amsterdam au XVIIe. On découvre avec intérêt la vie sociale de la cité commerciale d'Amsterdam à la fin du 17è siècle au temps où les bateaux parcouraient les mers à la recherche des précieuses épices. Ce roman restitue avec précision l’ambiance de la ville à la fin du XVIIe siècle. Le livre restitue minutieusement une Amsterdam "brillante et boursouflée" selon l'expression de Johannes, ses hauts lieux, ses us, ses saveurs, ses odeurs. Et qui sonde au plus près son hypocrisie: "Les Amstel - lodamois amassaient d'immenses fortunes dans une société calviniste régie par l'intransigeance religieuse. J'ai voulu explorer cette zone grise."
C'est alors que l'irrationnel, le fantastique surgit : ces livraisons étranges, ces miniatures destinées à meubler une maison de poupée, cadeau de noces du marié à sa jeune épouse, est-ce qu’elles sont un signe du destin ? En tout cas elles vont permettre à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères de la maison des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l’habitent et mettant au jour de dangereux secrets . . tout ce qui concerne la maison miniature est empreint d'une sorte de mystère et de magie. Les questions qu’on se pose sont sans réponse, il règne une atmosphère lourde de secrets, de cachoteries . on est souvent dans l’incompréhension mais ce livre est comme une peinture de l’Amsterdam du XVIIe.

Ciel d'acier - Michel Moutot - Arlea, 2015
Michel Moutot a passé sept semaines à Ground Zero où il se rendait tous les matins pour dire tout ce qu’il voyait, dans ses articles à l’AFP. Il a tout de suite remarqué la présence de ces hommes qui découpaient les poutres enchevêtrées au chalumeau, et a su que c'étaient des Indiens Mohawks venus de leur réserve de Kahnawake, au Canada. L’idée du roman a germé plus tard. Il avait vu une exposition à Manhattan sur les Indiens Mohawks, qui montrait comment ils avaient construit l’Amérique, ses gratte-ciel, ses ponts. C’est à la sortie de cette exposition qu’il a eu envie de faire un roman sur les Mohawks et qu’il a gardé cette idée en tête.
C’est un roman polyphonique avec une alternance de chapitres qui nous fait voyager dans le temps, avec les  générations précédentes, de 1886 à nos jours. Les chapitres s’emboitent comme avec un puzzle. Michel Moutot insiste sur le fait que tout ce qu’il raconte dans son livre est la réalité mais qu’il a inventé tous ses personnages.

La grande arche - Laurence Cossé - Gallimard, 2016 :
Plus qu'un roman c'est une enquète journalistique sur l'édification de la grande arche de la défense dans les années mitterand. Passionnant et très  instructif sur l'origine de ce monument. Il me fait penser aux livres d'Irène Frain qui traitent d'événements de l'histoire qu'elle fait revivre. ( les naufragés de l'île Tromelin, Marie Curie prend un amant...). Il a toute sa place dans la sélection.