Gap -  Hautes-Alpes

Lectures partagées

2019 - 2020

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2019_2020 :
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
    Terres d'Afrique
   Des histoires de grands espaces
   L'art dans le roman
   Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Atelier d'écriture :
    2018_2019

- Lectures partagées à Gap :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur Fréquence Mistral
     2019_2020

     2018_2019

- Nos partenaires :
    Mairie de Gap
  Conseil Departemental
  Mediatheque de Gap
  Foyer Culturel Veynois
  La Ram
  Festival de Chaillol
  UTL de Gap
  Cinematheque d'images de montagne
  Mediatheque de Laragne
  Mediatheque du Poet
  Pays des Ecrins

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion


Année 2019-2020


Lectures partagées continue durant l'année 2019-2020. Une activité appréciée à côté des livres nomades pour permettre aux lecteurs de faire de belles découvertes de lecture et de les partager avec les autres.

Littera 05 vous invite donc à venir aux dates ci-dessous, présenter un livre , actuel ou ancien, que vous aimeriez partager avec d'autres amoureux de la lecture .Vous pouvez aussi venir seulement pour écouter .


Sans avoir d’obligation quant à la façon de faire connaitre un livre, il peut être utile de rappeler, en quelle année il a été écrit et peut être quelques mots sur l'auteur, histoire de le situer pour ceux qui ne le connaitraient pas. Une lecture d’un bref extrait aide aussi à donner une idée du style de l’auteur, mais toute latitude est laissée au « présentateur »
.


Comme les autres années,
"Lectures partagées" aura lieu à La Nouvelle Librairie,
6 cours Victor Hugo à Gap,
de 18h à 19h30

 

 

Jeudi 3 octobre 2019

Jeudi 7 novembre 2019

Jeudi 12 décembre 2019

Jeudi 9 janvier 2020

Jeudi 6 février 2020

Jeudi 5 mars 2020

Jeudi 2 avril 2020

Jeudi 7 mai 2020

Jeudi 4 juin 2020

*********************************************

Lectures partagées du 7 novembre 2019

à la Nouvelle Librairie,

9 participants.

 

Murène de Valentine Goby - Actes Sud, 2019

Hiver 1956. Dans les Ardennes. Il fait très froid, tout gèle, les camions ne s’arrêtent pas par peur de ne pas redémarrer. Et là justement, le camion est en panne. François, un jeune homme de vingt-deux ans, venu visiter un ami, doit partir chercher du secours, il s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désaffectée, il grimpe sur un wagon oublié et…, quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort – corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné. Le blessé pour survivre, suite à ses brûlures, doit être amputé des deux bras. Comment se reconstruire, traverser toutes ces épreuves et trouver la force de vivre avec son handicap ? La belle plume de Valentine Goby nous raconte cet étonnant destin.

Le jour d’avant de Sorj Chalendon - Grasset, 2017

En 1974, Michel Flavent est adolescent, son père Jean est cultivateur, son frère Joseph abandonne son métier de mécanicien pour celui de mineur. Joseph va travailler à la fosse Saint-Amé à Liévin, mine qui fera la Une le 27 décembre 1974 lorsque 42 mineurs périront à cause d'un coup de grisou laissant des familles dévastées et une ville en colère car la catastrophe aurait pu être évitée. Michel veut faire payer les responsables. Il y aura procès et des retournements de situation inattendus. . Il y a plusieurs lectures, une histoire de fraternité, d'identité, de traumatisme, de culpabilité, avec omniprésente la mine qui détruit tous ceux qu'elle a séduits car les mineurs sont fiers aussi d'y travailler. Roman humain, sociologique, psychologique, très émouvant.

– L’échelle de Jacob de Ludmila Oulitskaïa - Folio, 2019

L’action se passe en Russie. Nora, une jeune femme moderne vit à Moscou à la fin des années 70, elle élève seul son fils. A la mort de sa grand-mère, elle découvre les lettres que se sont écrites ses grands parents, Maroussia et Jacob pendant près de 25 ans, tous deux à la personnalité antagoniste, l’un venant d’une famille aisée, l’autre plus révolutionnaire. Deux époques, de celle du tsar à celle de Poutine. C’est le portrait de la Russie qui est brossé à travers la vie de ces trois personnages principaux.

Murambi, le livre des ossements de Boubacar Boris Diop - Zulma, 2014

Livre de notre sélection « terres d’Afrique », S’il était « un miracle » pour Toni Morrison, pour nous, il est de ces romans nécessaires et essentiels qui restent gravés à jamais dans les mémoires, poignant et respectueux, terrible et salutaire, porté par une recherche sans faille du mot juste.

Construit comme une enquête et un réquisitoire, c’est saisissant, d’une sobriété et d’une concision admirables. Cornélius revient au Rwanda quatre ans après le génocide. Nous suivons sa quête de vérité par la voix de plusieurs personnages mis en situation avant, pendant et après le génocide. A lire et relire la postface qui éclaire ce beau roman témoignage.

– Tous tes enfants dispersés de Beata Umubyeyi Mairesse - Ed. Autrement, 2019

Peut-on réparer l'irréparable, rassembler ceux que l'histoire a dispersés ? Blanche, rwandaise, vit à Bordeaux après avoir fui le génocide des Tutsi de 1994. Elle a construit sa vie en France, avec son mari et son enfant métis Stokely. Mais après des années d'exil, quand Blanche rend visite à sa mère Immaculata, la mémoire douloureuse refait surface. Celle qui est restée et celle qui est partie pourront-elles se parler, se pardonner, s'aimer de nouveau ? C’est une histoire de transmissions, de mémoire. L’écriture est poétique, sensible, elle soigne les blessures de l’âme avec délicatesse....

– Oublier Klara d’Isabelle Autissier - Stock, 2019

Russie, Mourmansk, au Nord du cercle polaire. Trois personnages : Youri, le fils qui vit aux Etats Unis, Rubin, son père mourant, Klara, l’absente, la grand mère scientifique disparue sous Staline. Isabelle Autissier sait tellement bien décrire la mer, les bâteaux, la nature très présente mais elle est aussi une vraie romancière en s’attachant avec finesse et une très belle écriture à ses personnages. Youri, à la demande de son père, revient en Russie, pour partir à la recherche de Klara, Ne pas oublier, comprendre enfin ce qu’elle est devenue.

– La mer à l’envers de Marie Darrieussecq - POL, 2019

Une histoire ancrée dans la réalité d’aujourd’hui. Rose, parisienne aisée, mère un peu débordée, part en croisière avec ses deux enfants en méditerranée. Une nuit, entre l’Italie et la Lybie, le paquebot recueille des migrants qui ont fait naufrage. Rose fait alors la connaissance de Younès qui a fuit son pays, le Niger, pour gagner l’Angleterre. Dans un élan maternel, le jeune homme a l’âge de son fils, elle lui donne le téléphone de ce dernier. C’est le fil rouge du récit. Un jour, Younès appelle à l’aide et Rose, sans vraiment le vouloir, sans vraiment réfléchir, par instinct, va entreprendre le voyage jusqu’à Calais pour le ramener chez elle. Leur vie à tous va en être bouleversée. Il manque peut-être un supplément d’âme pour que le roman soit crédible et attachant...

– ASTA de Jon Kalman Stefansson - Grasset, 2018

Sixième livre de Stefansson et toujours autant d’émotion. Des personnages profonds, un récit non linéaire, des sauts dans le temps, des retours en arrière.

Reykjavík, début des années 50. Sigvaldi et Helga décident de nommer leur fille Ásta, un prénom signifiant - à une lettre près – amour. Des années plus tard, Sigvaldi tombe d’une échelle et se remémore toute son existence. .On se promène au fil de ses souvenirs, on suit la vie d'Asta, on s'attache à elle et à son mal de vivre avec empathie car, comme toujours, les personnages ne sont pas des héros mais des hommes et des femmes confrontés à un climat rude, à la difficulté d'aimer, tous écorchés et survivants de naufrages réels ou intérieurs. Intrusion aussi d'un écrivain ou de l'auteur lui-même au sein de ce récit sous forme de puzzle. On se perd pour mieux se retrouver, l'existence même est un vertige.

« Si tant est que ça l’ait été un jour, il n’est désormais plus possible de raconter l’histoire d’une personne de manière linéaire, ou comme on dit, du berceau à la tombe. Personne ne vit comme ça. Dès que notre premier souvenir s’ancre dans notre conscience, nous cessons de percevoir le monde et de penser linéairement, nous vivons tout autant dans les événements passés que dans le présent. » .La vie naît par les mots et la mort habite le silence ». Magnifique, tout simplement...

 

Lectures partagées du 3 octobre 2019

à la Nouvelle Librairie,

7 participants.

Photo de groupe au bord du fleuve d’Emmanuel Dongala - Actes Sud (Babel), 2012

Livre de notre sélection « terres d’Afrique ». Résumé à consulter sur le site https://www.littera05.com/coupsdecoeur/photodegroupeauborddufleuve.html

Né d’aucune femme de Franck Bouysse - Manufacture de livre éditions, 2019

Gabriel, un jeune curé, est sollicité par une femme pour bénir un corps dans un asile, elle lui demande aussi, sous couvert du secret, de récupérer des cahiers dissimulés sur le cadavre, ceux d’une certaine Rose. Il doit promettre de les lire. Celle qui les a écrits est une jeune paysanne d’une famille pauvre que son père, dans un moment de folie, vend comme bonne à tout faire à un maître de forges. A 14 ans, elle quitte ainsi ses parents et ses sœurs, emmenée de force dans un château où cohabitent l’homme et sa mère, une femme méchante et aigrie. La seule personne qui lui apporte quelque réconfort est Edmond, le palefrenier. Le reste du temps, elle subit la cruauté du châtelain dont elle détaille les vices dans son journal intime. Elle a appris à écrire en lisant en cachette le journal du maitre, même si elle ne connaît pas leur signification, elle devine la musique des mots qu’elle voit comme des « magiciens » qui vont l’aider à survivre. Rose sait décrire ses sensations et ses douleurs, débusquer la poésie dans la nature sauvage. Roman polyphonique obsédant, touchant, cruel et tellement romanesque

L’arbre monde de Richard Powers - Cherche midi, 2018

La vue d’un arbre magnifique, un séquoia géant, menacé d’être abattu, a bouleversé le travail de l’écrivain et sa vie.
On suit 9 personnages qui ont tous une histoire intime et profonde avec un arbre. L’héroïne principale est une scientifique qui a démontré que les arbres communiquent entre eux. Tous vont se retrouver autour de la protection des arbres. Livre monde sur l’écologie.

Le chagrin des vivants d’Anna Hope - Folio, 2017

Le roman se passe pendant les cinq jours précédents le 11 novembre 1920 à Londres où va arriver le cercueil du soldat inconnu choisi parmi 4 cadavres. Roman choral. On entend la voix de 3 femmes de milieux différents ayant perdu un mari, un fiancé, un fils … On replonge dans la guerre qui a laissé tellement de traumatismes. La construction est intéressante et originale.

Par les routes de Sylvain Prudhomme - Gallimard, 2019

Le narrateur est un écrivain qui s’installe dans une petite ville du sud de la France pour se consacrer à son nouveau roman. Il retrouve un ami dont il a souhaité s’éloigner mais qui le fascine toujours dont on ne connaitra pas le nom. Il fait la connaissance de sa femme et de son fils avec lesquels il nouera une relation privilégiée. Toute l’histoire tourne autour de ce personnage énigmatique qui sera toujours appelé l’auto-stoppeur dont le seul but dans la vie semble être de partir pour rester libre... Malgré son amour pour sa femme et son fils, il ne peut que s’éloigner pour rencontrer des inconnus, des lieux aux noms évocateurs, une vie sur les routes faite d’heureuses rencontres, d’amitiés éphémères. Livre sur le choix, le désir, l’amitié, l’amour......

De pierre et d’os de Bérengère Cournut - Le Tripode, 2019

Roman fascinant sur la vie d’une jeune inuit séparée de sa famille par une fracture de la banquise. Elle se retrouve seule dans la nuit et le froid polaire avec juste une peau d’ours que son père a réussi à lui lancer et des chiens isolés comme elle du reste de la meute. Uqsuralik n’a pas d’autre solution pour survivre que de marcher pour trouver un refuge. Dans des conditions extrêmes, elle va mener une longue quête empreinte de spiritualité et de dépassement de soi, elle va faire des rencontres, intégrer une nouvelle famille, devenir une chamane. On la suit tout au long de sa vie, un univers onirique, une cosmogonie tellement éloignée de la notre, si stupéfiante et séduisante sous bien des aspects.

Le récit est émaillé de chants et de poèmes. On se laisse embarquer dans cette histoire pour laquelle l’auteure s’est très bien documentée avec une résidence d’écriture d’une année au Muséum d’histoire naturelle. Ce livre, en plus d’être un bon livre, est également un très bel objet, la couverture du Tripode est magnifique et les photos insérées à la fin du livre sont elles aussi très belles..

– La mer à l’envers de Marie Darrieussecq - POL, 2019

Une histoire ancrée dans la réalité d’aujourd’hui. Rose, parisienne aisée, mère un peu débordée, part en croisière avec ses deux enfants en méditerranée. Une nuit, entre l’Italie et la Lybie, le paquebot recueille des migrants qui ont fait naufrage. Rose fait alors la connaissance de Younès qui a fuit son pays, le Niger, pour gagner l’Angleterre. Dans un élan maternel, le jeune homme a l’âge de son fils, elle lui donne le téléphone de ce dernier. Un jour, Younès appelle à l’aide et Rose, sans vraiment le vouloir, sans vraiment réfléchir, par instinct, va entreprendre le voyage jusqu’à Calais pour le ramener chez elle.... Leur vie à tous va en être bouleversée.