Gap -  Hautes-Alpes

Rencontre avec Laurent Petitmangin

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2023_2024 :

    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2023_2024
   2022_2023
   2021_2022
   2020_2021
   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :

    Les livres nomades passent à l'Est
    Le roman, écho de notre temps
    Petites maisons d'édition
    Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :

     Dima Abdallah
     Fanny Saintenoy
     Giosue Calaciura
     Laurent Petitmangin
     Yamen Manaï
     Céline Righi
     Andreï Kourkov
     Hadrien Klent
     Serge Joncour
     Sorj Chalandon
     Clara Arnaud
     M. de Kerangal et S. Prudhomme
     Luc Bronner
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :

   La Liste

- Lecture à haute voix :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021

- Lectures partagées à Gap :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées au Pays des Ecrins:

    2022_2023
    2021_2022
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :

    2023_2024
    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la ram et rcf :

    2023_2024


- Echappées livres (archives) :

    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire (archives) :

    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral (archives)

    2022_2023
    2021_2022
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019-

 

-Nos partenaires :

   La liste


- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

 

 

 

« Avant d’écrire, Laurent Petitmangin a été un solide lecteur. Il vient de Lorraine, du côté de Metz. Père cheminot, conducteur de train, mère secrétaire médicale, bonnes études secondaires, classes préparatoires et école de commerce à Lyon. Ce parcours de garçon sérieux lui permet d’intégrer Air France dans les années 1990….ce qui lui permet de voyager avec une préférence pour les longs courriers, car ils laissent du temps pour rêver de littérature et envisager la rédaction de chapitres entiers. »
(Christine Ferniot – Telerama)

 

Son premier roman - 2021 : Ce qu'il faut de nuit

C’est l’histoire d’un père qui élève seul ses deux fils. Les années
passent et les enfants grandissent. Ils choisissent ce qui a de
l’importance à leurs yeux, ce qu’ils sont en train de devenir. Ils agissent comme des hommes. Et pourtant, ce ne sont encore que des gosses….

Laurent Petitmangin, dans ce premier roman fulgurant, dénoue avec une sensibilité et une finesse infinies le fil des destinées d’hommes en devenir.
(La manufacture de livres, 2021)

 

 

Alors que la guerre vient de s’achever, dans les décombres de Berlin, Käthe et Gerd s’engagent dans la construction du monde nouveau pour lequel ils se sont battus. Ils imaginent un programme où les enfants des élites intellectuelles, retirés à leurs familles, élevés loin de toute sensiblerie, formeraient une génération d’individus supérieurs assurant l’avenir de l’Allemagne de l’Est. Mais, à l’ouest du mur qui s’élève, une femme a d’autres idéaux et des rêves de renouveau. Liz, architecte américaine, entend bien tout faire pour défendre les valeurs du monde occidental.
(La manufacture de livres, 2023)

Ce livre fait écho au  thème des Livres Nomades Littera05 saison 2022/23'Les nomades passentà l'Est".



Laurent Petitmangin est interviewé par Colette Lagier et Claudine Mathieu


Quelques éléments de la rencontre du vendredi 31 mars 2023 :

Importance du lieu :

"Ce qu'il faut de nuit" : Le point de départ du roman, c'est un terrain de foot : Fus s'arrache sur le terrain. Il tacle. Il aime tacler. Il le fait bien sans trop démonter l'adversaire. Suffisamment vicieux quand même pour lui mettre un petit coup.
Un lieu intime, une image gardée du Luxembourg où l'auteur allait en voyage scolaire. La Lorraine en pleine mutation industrielle, politique et sociale. Un endroit que les gens du coin ont apprécié et s'y sont retrouvés.

" Ainsi Berlin" : Berlin en 1945, en reconstruction. La ville est en ruines, partagée entre quatre zones occupées par la France, l'Angleterre, les USA et l'Union soviétique

Le thème de l'engagement :

"Ce qu'il faut de nuit": Le père est un homme de conviction, engagé politiquement, qui a élevé ses deux fils dans le partage des valeurs de gauche

" Ainsi Berlin": Les deux jeunes Allemands,Käthe et Gerd, militants communistes, s'engagent pour la reconstruction de la ville et de leur pays. Pour cela ils vont choisir de rester dans la partie de la ville tenue par les Soviétiques. Cette valeur de l'engagement prend une grande place.

Le thème de la fidélité :

Peut s'exprimer différemment : fidélité à la terre, à son milieu, à son pays

Le thème de l'amour :

Celui du père pour ses deux fils qu'il élève seul.

Le sentiment amoureux peut être malmené par les révolutions qui traversent l'histoire. Chacun a un ordre de priorité différent, selon la personnalité de chacun.

Le thème de la filiation, de la transmission.

Le thème de la culpabilité
lié au poids du passé : Le retour des camps par ex, les Allemands doivent-ils se sentir responsables ?