Gap -  Hautes-Alpes

Le vrai est au coffre

Denis Lachaud

Actes Sud , 2005

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

Thomas est un petit garçon de 8 ans que ses parents appellent Toto : "Thomas Fabre. C'est mon vrai nom en entier mais c'est pas moi. Je veux que tu m'appelles Tom. Mes parents m'appellent Toto mais c'est pas moi non plus". Il vit dans la banlieue parisienne, près d'une gare de triage où travaille son père. Entouré de l'affection de ses parents, il est un enfant sans problèmes, il passe son temps à regarder travailler Miguel, le ferrailleur qui soulève et entasse des vieilles voitures, perché en  haut d'une grue. Il reste seul toute la journée pendant les vacances, ne se mêle pas aux autres enfants qui jouent au football dans un terrain vague. Il préfère partir seul à vélo, s'imaginant le héros d'une échappée pendant le Tour de France. A la maison, il aime s'entourer la tête d'une serviette pour remplacer les cheveux longs qu'on lui interdit et qu'il aimerait avoir.
                 Un jour, arrive une nouvelle famille dans l'immeuble; c'est l'occasion pour lui de devenir l'ami de la petite Véronique, 8 ans elle aussi, et jouer avec elle à la poupée, le rôle de père de cette famille imaginaire lui étant dévolu. On le voit, c'est dans l'imaginaire qu'il se réfugie, la réalité étant parfois bien dure pour lui : il est devenu à l'école le souffre-douleur de deux garçons qui lui font payer sa différence, en le traitant de "tapette" : "Le mot dans leur bouche me poignardait toujours ...J'avais honte de provoquer une telle animosité, quelle qu'en soit la raison. J'avais commis une erreur à un certain moment, j'en étais persuadé. Pourtant j'avais beau chercher dans ma mémoire l'occasion qui avait pu me mettre en porte-à-faux avec les garçons de la Cité des Fleurs, je ne voyais pas. Encore moins avais-je le pouvoir de remonter le temps pour corriger cette erreur. Il fallait éviter le plus possible de provoquer leur hargne car chaque nouvelle agression verbale effaçait un peu plus les contours encore mal dessinés de ma personne".
             
 Honte, peur, souffrance deviennent son lot quotidien : "Je fus envahi par un profond désespoir, c'était tellement injuste, qu'avais-je fait, à qui, pour mériter cela ?"
            
  Et puis un jour sa vie va basculer . Tom est parti en classe de neige et les deux garçons qui se moquent de lui, vont commettre l'irréparable : ils jettent Tom du haut d'un télésiège sur des rochers, trente mètres plus bas.
               A partir de là, c'est Véronique que l'on va suivre, elle qui a juré de venger son ami Tom... A partir de là, le roman plonge dans l'étrange et Denis Lachaud ne cesse de brouiller les pistes et le lecteur ne cesse de se poser des questions :
                     - Qui est Tom ?
                     - Qui est Véronique ? Existe-elle ?
                     - Qui est mort ? Y a-t-il eu mort ?
                     - Qui est le narrateur ? Pourquoi Tom continue-t-il à raconter alors qu'il est mort ?
                     - Pourquoi Véronique veut-elle devenir championne de natation ?
                     - Quand Véronique raconte, pourquoi passe-t-on de la 3eme à la 1ere personne ? ...etc...
              Et puis peu à peu on comprend grâce aux indices donnés çà et là par Denis Lachaud, par lesquels il répond à nos questions, jusqu'à la page 147 où la vérité éclate...

              Voilà un livre troublant et très émouvant qui nous oblige à nous poser la question de notre identité, tout comme Tom est à la recherche de la sienne. Savons-nous un jour qui nous sommes vraiment ? Ou le vrai reste-il au coffre ?

(Présentation : Anne-Marie Smith)