Gap -  Hautes-Alpes

Vivre vite

Philippe Besson

10/18, 2016

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

James Dean : " la fureur de vivre", l'icône, le mythe, symbole de la jeunesse éternelle. Dans son livre "Vivre vite" Philippe Besson "détricote"" le mythe en donnant la parole à une trentaine de personnages imaginaires ( membres de la famille, amis, amants, maîtresses, réalisateurs et acteurs de cinéma).
En se mettant dans la peau des personnages, hommes et femmes qui l 'ont approché, Besson nous livre un portrait tout en finesse qui essaie de démêler le vrai du faux. Différents points de vue qui permettent d'approcher cet homme-enfant insatiable et insaisissable qui voulait vivre vite et intensement.
 Né en 1931, il perdit sa mère très tôt. Abandonné par son père, il fut élevé par ses oncles et tantes auxquels il resta très attaché dans une ferme de l'Indiana.
Mi ange mi démon, possédant un magnétisme exceptionnel, fasciné par la vitesse, il frôla la délinquance, aima autant les filles que les garçons mais ne s'attacha à personne. Il interpréta seulement trois films dont le dernier "La fureur de vivre"sortit trois jours aprés sa mort au volant de sa porsche spyder 550. Il avait 25 ans et devint l'icône de ce groupe émergeant dans les années 50 "les jeunes", alimentant tous les fantasmes de cette jeunesse en révolte contre une Amérique puritaine et corsetée.
Besson nous livre un portrait sensible et touchant, sans rien ommettre de la face sombre, de celui qui reste le symbole de cette jeunesse intemporelle. "Stay pretty, die young" chantait Blondie en pensant certainement à James DEAN.
La forme du livre choisie par l'auteur, succession de chapitres courts et denses, suggère d 'ailleurs une impression de vitesse en accord avec la vie du personnage.
Dans cette biographie romancée, Besson tente donc de dévoiler l icône mais un mythe reste un mythe, la légende reste une légende et James Dean aura toujours 24 ans !  

(Présentation : Mireille Lamberty)