Gap -  Hautes-Alpes

Valet de pique

Joyce Carol Oates

Philippe Rey, 2017 -
Trad. de l’anglais (USA) par Claude Seban.

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 


Entre humour corrosif et inquiétantes pensées criminelles, Valet de pique nous fait entrer dans le cerveau quelque peu perturbé d’Andrew, un auteur de romans policiers connu et plutôt classique et convenu. Andrew mène une vie tranquille et sans problèmes dans une petite ville du New Jersey, sa femme le laissant avec discrétion dans son monde de cachotteries et de silences. Un écrivain a bien le droit d’avoir des secrets, non ? Mais bientôt, les apparences se fissurent : Andrew a une double vie. Il cache un aspect de lui-même trouble et violent, en publiant sous un nom d'emprunt, le fameux Valet de pique, des romans noirs et pervers. Vie tranquille et bien réglée d’un côté, vie cachée et sulfureuse de l’autre, jusqu’au jour où cet équilibre entre deux vies, deux œuvres, deux personnalités se fragilise pour finalement exploser quand Andrew, l’auteur à succès, est accusé de plagiat, et quand, au sein de sa propre famille surgissent doutes et questionnements. Sa femme et sa fille deviennent des éléments menaçants, qui vont réveiller chez Andrew, de plus en plus perturbé et incohérent, des fantômes du passé qu'il pensait avoir définitivement oubliés. Réveiller aussi la voix de plus en plus insistante et terrifiante du Valet de pique :
« Comme si le Valet de Pique était venu se tapir dans un coin de ma vie, contre mon gré, attirant toute la lumière à lui, et en lui, à la façon d'un trou noir. »
Une histoire machiavélique et prenante, un thriller magistral de Joyce Carol Oates, efficace, inquiétant, drôle aussi, jouant brillamment sur les références à Stevenson, Poe ou Stephen King, écornant le monde de la création et de l’édition, des collectionneurs de livres…
Un roman dans lequel la folie rôde, prête à exploser à tout moment et qui éclaire les forces noires manipulant la conscience d'un auteur à succès, entraînant le lecteur hypnotisé sur une mince ligne de crête séparant génie et folie.

(Présentation : Simone Delorme)