Gap -  Hautes-Alpes

Une putain d'histoire

Bernard Minier

Editeur : XO, 2015

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Une adolescente est retrouvée morte sur une plage. Elle a été vue pour la dernière fois  à bord du ferry  qui  la ramène tous les soirs, ainsi que ses amis, sur Glass Island, l’île où ils vivent au large de Seattle. Son petit ami Henry, 16 ans, devient le suspect principal car on l’a vu se disputer violemment avec la victime qui voulait rompre. La recherche du coupable nous fait découvrir l’histoire obscure de cet adolescent adopté par un couple d’homosexuelles. La « putain » d’histoire nous est racontée par Henry lui-même dont on suit les interrogations personnelles. Avec ses 4 copains, il décide de mener directement  l’enquête pour prouver son innocence. L’histoire prend une nouvelle tournure lorsqu’apparaît un magnat du renseignement à la recherche de son fils.

Le style  et le vocabulaire, cru parfois, sont  adaptés à cette plongée dans le monde tourmenté de l’adolescence peuplé d’internet et de jeux vidéo. La construction du  suspense est maîtrisée par l’auteur qui promène –et manipule-  le lecteur dans un climat intense de peur,  l’atmosphère est oppressante sur cette ile glacée et brumeuse et de nombreux personnages inquiétants, voire marginaux, entourent l’énigme. Le coupable ne sera découvert que dans les dernières pages.

L’auteur aborde également des thèmes de sociétés qui le préoccupent, ainsi il dénonce les menaces qui pèsent sur la  vie privée  dans un monde dominé par internet  où le renseignement a pris une importance capitale. « Est-ce que vous n'avez rien à cacher ? Est-ce que vos vies sont nickel-chrome, pas le moindre petit secret nulle part ? Ou est-ce qu'il y a des trucs que vous n'aimeriez pas que les autres sachent ? Des trucs dont vous avez honte... »

Bernard Minier, est encore un jeune écrivain  puisqu'il a publié son premier polar à 50 ans. Plébiscité par les lecteurs, salué par la critique et récompensé par le prix du festival de Cognac dès son 1er roman Glacé en 2011, l'auteur publie ici son 4ème titre.

 

(Présentation : Colette Lagier)