Gap -  Hautes-Alpes

La soif

Andreï Guelassimov

Actes Sud , 2004

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

Kostia, jeune soldat russe revenu de Tchétchénie, a le visage brûlé après l 'attaque de son char. Il est défiguré et fait peur aux enfants. Ainsi, Olga, sa voisine l'appelle - t - elle lorsque son fils ne veut pas aller au lit. Pour oublier, il se met à boire comme seuls les Russes savent le faire…à mort.
Son enfance a été marquée par le départ de son père qui l'a laissé seul avec sa mère. Marquée aussi par l'influence du directeur de son école, peintre raté et gros buveur de vodka qui lui a appris deux choses : boire de la vodka et regarder le monde pour le peindre. Il est vrai que l'enfant a du goût pour le dessin.
Après avoir plongé dans le néant éthylique, il mettra en pratique la deuxième leçon de son maître : apprendre à voir, donc à dessiner, donc à vivre.

Récit haletant, style très sobre, mêlant le présent, le passé récent et douloureux en Tchétchénie avec des flash-back de son enfance.

A.Guelassimov est né à Irkoutsk, en 1965. A fait des études de lettres et du théâtre à Moscou. La Soif est son deuxième roman.

Quelques extraits :

-page 9 : " Je ne vais pas réussir à caser toute la vodka dans le frigo. J'avais d'abord essayé de poser les bouteilles debout, puis je les avais couchées les unes sur les autres…Mais je n'avais plus de place pour les 10 dernières. "

-page41 : " Le directeur m'avait dit de ne pas abandonner le dessin. Sinon il reviendrait m'arracher la tête ou plus exactement la caboche… "

-page 123 : " On roulait. Et je dessinais. J'avais même plus de plaisir à dessiner qu'à regarder. Je voulais que le monde entier reste sur ma feuille… "

-page130 : " En me voyant, le gamin courut immédiatement dans sa chambre. - Arrête de gigoter, ai-je dit. Qu'est ce qui te fait rigoler ? - Moi, je sais, dit l'enfant. - Qu'est-ce que tu sais ? - Que tu n'es pas méchant .C'est juste ta figure qui est comme ça. - Allez ,au dodo... sinon j'appelle ta mère ! Il pouffa de nouveau et se coucha sous la couverture…Un peu plus tard, je remarquai sur la table une feuille de papier avec un crayon à côté. Quand Olga entra, j'avais presque fini. - C'est le visage de qui ? - Le mien ,dis-je en reposant le crayon. Niquita ronflait bruyamment sous sa couverture... "

Paru dans Les Belles Etrangères, (Actes Sud, 2004) une nouvelle extraite d'un roman en cours, intitulée
" Les dieux de la steppe "

(Présentation : Josette Reydet)