Gap -  Hautes-Alpes

Les Singuliers

Anne Percin

Rouergue, 2014

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

"Les Singuliers", publié par Anne Percin en 2014, est un roman épistolaire dans lequel on s'immerge pendant un peu plus de deux ans, à partir de l'été 1888, au coeur de l'ambiance qui régnait à Pont-Aven si propice à la création artistique. Il nous permet de découvrir ces frondeurs avant-gardistes qui aimaient s'appeler “les Nabis”, de les découvrir dans la vie de tous les jours et de comprendre leur manière d'être peintres. A Pont-Aven, petite localité de Bretagne, Paul Gauguin et quelques amis en rupture avec l'impressionnisme vivent ensemble dans une maison qu'ils louent. Les trois personnages principaux, Hugo, Hazel sa cousine et Tobias son ami, échangent des lettres. Ce sont des personnages fictifs, mais Anne Percin les fait côtoyer de vrais peintres, Gauguin, Signac, Sérusier… Plusieurs de ces peintres ont une vraie épaisseur d'hommes, avec leurs qualités et leurs défauts.

A travers le roman et les lettres échangées, on suit les différents courants artistiques, les querelles entre les classiques et les modernes, les salons de peinture, les difficultés pour les femmes-peintres d'exposer etc…

Même s'il n'est pas physiquement présent dans le livre, on suit l'évolution du mal-être de Vincent Van Gogh, à travers ce qu'en disent à ses amis son frère Théo et Gauguin.

On assiste aussi au début de la photographie, dénigrée à l'époque, mais que découvre avec bonheur Hugo.

Enfin, ce roman est plein d'humour, parce que les personnages en mettent beaucoup dans leur correspondance. Ce sont des jeunes gens pleins de vie qui dialoguent et nous racontent leur époque.

(Présentation : Annette Rit)