Gap -  Hautes-Alpes

Rêves oubliés

Leonor de Recondo

Sabine Wespieser, 2012

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

            Septembre 1936, une famille espagnole doit fuir précipitamment le bonheur de son cadre de vie devant les menaces qui se précisent. Réfugiée en France avec son mari et ses trois enfants, Ama tient le journal précis de leur nouvelle existence. Elle y conte les difficultés matérielles du quotidien auxquelles le père doit faire face. De ce texte se dégage le sentiment de dépossession dans un environnement étranger, le repliement sur le groupe familial apparaît alors comme un réconfort et une force où parents et enfants trouvent l’énergie d'affronter l'inconnu.
            Progressivement la mémoire de l'identité culturelle s'estompe devant les exigences de la vie dans les Landes, de la réussite des enfants et de son mari.
Cet abandon, cette nostalgie, sont aussi l'histoire d'un exil et d'une intégration  dans le pays d'accueil...
Un livre intimiste, écrit dans un style ciselé et poétique , qui renvoie le lecteur à ses propres rêves.

(Présentation : Annie Bompis)