Gap -  Hautes-Alpes

Quand reviennent les âmes errantes

François Cheng

Ed. Albin Michel, 2012

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion


« Tous les cinquante ans, petit changement ; tous les cinq cents ans, grand chambardement. »

C’est donc pendant un grand chambardement que se passe cette histoire. La grande histoire, le passage des Royaumes Combattants à l’Empereur inaugural (II° siècle avant notre ère),  va envelopper l’histoire de trois personnages.  Chun-niang   jeune femme du petit peuple  vendue par ses parents qui fuient la famine, exploitée par des aubergistes,   rencontre  deux hommes.   Gao Jian-li : « Le barde venant des vallées profondes fait entendre la résonance céleste. » un musicien joueur de zhou  (harpe) et Jing Ko : « Le chevalier qui vient d’ailleurs sort de son gouffre du dragon et répand autour de lui des éclats solaires. » un guerrier mercenaire. L’Amitié affichée et l’Amour inavoué créent entre eux un équilibre lumineux et exaltant. La beauté de Chun-niang  ne peut rester secrète, elle sera enlevée à l’affection de ses deux compagnons. Ils seront  touchés « A la pointe du cœur », par cette blessure, leur amitié s’en trouvera approfondie, purifiée. Mais l’Histoire oblige chacun à  prendre position, et le guerrier ne peut s’effacer devant son devoir d’homme face au tyran. 

 Quand l’amour se mêle à l’amitié rien n’est facile. Dans le fracas des armes, les sentiments qui vont les lier seront  subtils et  complexes. Chun-niang sera dépositaire des sentiments, de l’histoire, elle sera le réceptacle des âmes errantes.

 François Cheng   nous conte cette histoire sous la forme d’une tragédie grecque  avec un Chœur et la prise de parole des différents personnages. Il  nous donne à voir  que même face à  la masse des hommes, le poids de chaque individu reste important. Il termine son livre par un long poème qui nous rappelle qu’il est avant tout poète.

« Car aucun de nous n’a oublié sa part de message reçu :
Un parfum secret, à la tombée du soir, au détour d’un sentier
De l’autre côté du mur, une voix fredonnant la vie rêvée »

Présentation : Laurence Wagner