Gap -  Hautes-Alpes

Le pays qui vient de loin

André Bucher

Ed. Sabine Wespieser,  2003

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Dans une ferme isolée de la vallée du Jabron, une vallée située entre les Alpes de Haute Provence et la Drôme, un homme vient de mourir, terrassé par la chute d'un arbre qu'il était en train en couper. Samuel était un paysan de plus de 60 ans, qui travaillait la terre, une terre dure contre laquelle il faut lutter chaque jour. Mais il était aussi un paysan atypique qui aimait les livres et le blues.
Jeanne, sa femme, a envoyé un télégramme à leur fils, Daniel pour l'avertir du décès du père. Daniel avait quitté la ferme familiale, emmenant loin de la vallée sa femme et  Jérémie, leur fils âgé de quatre ans. Mais le couple avait éclaté et Daniel n'avait plus revu son fils depuis bien longtemps. Mais voilà que Jérémie lui-même arrive, le jour de la mort du grand-père : à 18 ans, il a choisi de quitter sa mère et ses études pour revenir dans le village de ses grands-parents où il a vécu les premières années de sa vie. Au lieu du grand-père, il retrouve son père dont il avait été séparé depuis longtemps.
Père et fils vont s'apprivoiser mutuellement en décidant de finir le travail que le grand-père n'avait pas terminé : couper du bois dans la montagne.  En apprenant les gestes du grand-père, en parvenant enfin à se parler, en faisant une plongée dans le passé, ils vont retrouver leurs racines, leur véritable identité. Et leurs racines justement, ils vont se rendre compte qu'elles plongent dans leur enfance et dans l'amour profond qu'ils vouent à la nature sauvage. Père et fils vont   se découvrir, apprendre la tendresse filiale et reconstruire leur rapport au monde.
C'est un livre bouleversant de sincérité sur les relations père/fils, sur le thème de la transmission d'une génération à l'autre, sur l'aventure intérieure d'un père et d'un fils qui affrontent leurs démons et aussi sur les grands espaces, sur la nature qui joue un rôle essentiel en permettant aux deux personnages de trouver dans leurs racines leur identité.

(Présentation : Anne-Marie Smith)