Gap -  Hautes-Alpes

Notre quelque part

Nii Ayikwei Parkes

Editions Zulma, 2014


traduit de l'anglais (Ghana) par Sika Fakambi

 

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

L'auteur , Nii Ayikwei Parkes, est un romancier ghanéen, né en 1974, nourri de jazz et de blues, dont l'activité principale est le « spoken word », art de dire des textes sur une scène. Sorti en 2014, « Notre quelque part » a obtenu de multiples prix littéraires et a été finaliste du Commonwealth Prize . C'est un « roman déguisé en polar », un conte philosophique qui peut se lire à plusieurs niveaux, une belle et véritable découverte. C'est aussi un voyage dans les langues, qui relie l'anglais officiel aux langues locales, passage entre deux mondes, parfaitement traduit.
Le roman s'articule autour de deux personnages narrateurs : Kayo Odamtten, jeune scientifique formé à Londres, empreint de logique et de rationalisme, et le chasseur Yao Poku, amateur de vin de palme et patient conteur.
Une découverte macabre les réunit dans ce village presque épargné par la modernité. Mais chacun saura écouter l'autre, se rapprocher par le respect des croyances ancestrales. Les légendes permettront aussi de comprendre le monde d'aujourd'hui.
Entre le roman policier et le conte fantastique, cette œuvre émerveille par son écriture, par le mélange des genres, par son humour, par le regard posé sur les mythes fondateurs des sociétés de l'Afrique de l'Ouest. Et par les leçons que le monde contemporain peut en tirer.
Un grand plaisir de lecture et une découverte à partager : le « polar » africain a de beaux jours devant lui.

(Présentation : Marie-Pierre Orsoni)