Gap -  Hautes-Alpes

Korsakov

Eric Fottorino

Gallimard , 2004

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Korsakov n'est pas un personnage mais un syndrome, une maladie de la mémoire, un trouble neurologique : plus de mémoire de fixation mais une mémoire qui prolifère, se reconstruit avec des fausses reconnaissances, des fabulations... Le souvenir se perd au fur et à mesure.

Pour François Ardanuit, la vie d'enfant est un cauchemar : pas de père, une mère enfant trop souvent accompagnée d'autres hommes. Lorsqu'elle épouse Marcel Signorelli, ostréiculteur en Charentes, il a dix ans. Il trouve un père, un nom, une famille. A l'âge mur, François Signorelli , brillant neurologue à Palerme, se découvre atteint du syndrome de Korsakov, maladie dont il connait parfaitement le déroulement.

Il parle alors de Korsakov comme d'un personnage qui l'accompagne... et qualifie ce syndrome de maladie de secours, lui faisant oublier ce fils qui ne veut plus le voir, la femme qui ne veut plus l'aimer et ce père qui n'existera pas ou ne sera jamais là. Sa maladie lui fait prendre alors la figure du grand-père Fosco Signorelli qu'il a tant aimé (seul souvenir épargné par Korsakov). Il se déplace dans le désert tunisien de Fosco, cavalier magnifique qui le fait voler dans la lumière... Il oublie tout jusqu'à Vista, le tueur de la Mafia qu'il a chargé de le supprimer.

C'est un très beau roman, touchant et émouvant.

(Présentation : Anne-Marie Achard)