Gap -  Hautes-Alpes

L'Etrangère

Valérie Toranian

Ed. Flammarion, 2015

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Valérie Toranian rend un bel hommage à sa grand-mère paternelle, Aravni (Colombe en français) arménienne née à Amasya en Turquie d’Asie.
Cette grand-mère aimante, fière et autoritaire, garde farouchement le silence sur son enfance et adolescence. C’est une des rares rescapées du génocide arménien et la seule survivante de sa famille.

L’auteure nous raconte dans une écriture alerte l’histoire du peuple arménien qui a subi d’avril 1915 à juillet 1916, le 1er génocide perpétré par le gouvernement des Jeunes Turcs  dans l’empire Ottoman finissant.
Les chapitres alternent les années passées auprès de cette Nanie qui habite l’étage au-dessus de chez ses parents et l’extermination de toute la famille d’Aravni et ses vies.

Elle, sa sœur et sa mère sont dans un convoi de femmes et d’enfants au départ d’Amasya pour Alep en Syrie. Ensuite ce sera le désert de Deir er Zor. Toutes marchent, jusqu’à ce que mort s’en suive, dans une chaleur torride, sans manger ni boire ou très peu. Sa mère et sa sœur meurent d’épuisement Au bout de trois mois de marche forcée il ne lui reste plus que sa marraine…elles ne sont pas loin d’Alep où les Arméniens ne sont pas encore maltraités par les Syriens…leur seul espoir repose sur l’oncle de Myriam, une fillette de 4 ans qu’elles ont prise sous leur protection durant l’exode…

(Présentation : Alice Gimbert)