Gap -  Hautes-Alpes

Déneiger le ciel

André Bucher

Sabine Wespieser , 2007

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

David vit dans une ferme isolée sur les hauteurs de la vallée du Jabron. C'est lui qui depuis de nombreuses années, déneige les routes et les chemins de la vallée. Mais cette année il a décidé de ne pas déneiger la commune. Un soir de Décembre, alors que la vallée est submergée par une tempête de neige, Antoine, celui qu'il considère comme son fils l'appelle par téléphone pour lui dire qu'il s'engage sur la route pour venir le voir. Au milieu de la nuit, David est inquiet : Antoine va-t-il trouver son chemin dans cette tempête qui brouille les pistes, qui fait disparaître les limites entre ciel et terre ? Il décide de partir à la rencontre d'Antoine.
Commence alors pour lui une nuit hallucinée. Pris dans le froid et l'ivresse de la neige qui tourbillonne, il se laisse griser par ses souvenirs. Les ombres qui l'entourent font surgir les fantômes du passé : l'image de sa femme tuée par un chauffard, celle de sa fille venue dernièrement lui annoncer son divorce, Muriel qu'il voudrait aimer et sortir de la tragédie qu'elle vit : elle n'a plus aucune nouvelle de sa fille Muriel disparue mystérieusement un jour.
David, pris dans cette nature déchaînée, va affronter ses propres démons. Passant du désespoir à l'euphorie, du délire à la sérénité, il va enfin savoir qui il est et trouver sa place au coeur de la nature. Il n'hésite pas à partir seul dans la tempête pour secourir ceux qui ont besoin de son aide. André Bucher nous donne ici une définition de ce qu'est l'écologie : L'écologie, c'est quoi ? C'est la place de l'homme dans l'univers. Qu'est-ce qu'on est la nuit, par -20°, sans portable, sans voiture, sans les autres, dans le froid et la neige, à la recherche de soi-même, de ses fantômes et des autres ? C'est la question développée tout au long du livre.

               (Présentation : Anne-Marie Smith)