Gap -  Hautes-Alpes

Côté cour

Leandro  Avalos Blacha

Ed. Asphalte, 2013

Traduit de l'espagnol (Argentine) par H. Serrano

 

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Ces 5 nouvelles d'anticipation se situent en Amérique latine dans une zone pavillonnaire d'un pays anonyme. Elles nous projettent dans un avenir inquiétant sous un climat délétère et anxiogène où les protagonistes, atteints souvent de maladies mystérieuses, sont sous la coupe intrusive er brutale d'un " Big Brother " tout puissant: la Phonémark, société de téléphonie mobile et qui assure aussi la sécurité. Ainsi chaque utilisateur de portable doit utiliser un quota obligatoire de sms sous peine de représailles. Le ton est donné!

Pour survivre, chaque famille détient un prisonnier fourni par Phonémark dans une cellule aménagée et va essayer d'en tirer profit. L'une organise des combats inhumains entre détenus et molosses dressés à tuer. Dans une autre, la geôlière devient la maîtresse de son prisonnier au risque de sa vie. Un docteur  Jekyll réduit les têtes de ses prisonnières enchaînées pour en faire des poupées. Une grand- mère s'emprisonne au côté de son détenu pour le protéger de la folie meurtrière du reste de la famille et de tout un quartier. Autant de situations  scabreuses et absurdes d'une rare violence.
Partout il se passe des choses très étranges et inquiétantes: ainsi des poupées reviennent à la vie d'une nouvelle à l'autre dans un monde terriblement dérangeant, délirant même, où l’humour noir règne en maître; Un monde kafkaïen qui n'est pas sans rappeler celui d'Orwell dans "1984". En effet, l'auteur y fait la satire féroce d'une société au corps et à l'esprit malades, marquée par la méfiance, la délation et la peur. Une société où règnent violence et vénalité et où seules  des grands -mères résistent.

On ne  s’étonnera pas si l'auteur Leandro Avalos Blacha est argentin: on pourrait voir dans ces nouvelles une allusion à l'Argentine des dictateurs où la vie ne valait pas grand chose, ceux-ci ayant droit de vie et de mort sur leurs sujets comme la Phonemark...
Quant à nous lecteurs, nous oscillons entre effroi et fascination devant un monde qui pourrait être le nôtre car" demain c'est toujours un peu  aujourd’hui".

Présentation : Mireille Lamberty