Gap -  Hautes-Alpes

La ballade du calame

Atiq Rahimi

L'Iconoclaste, 2015

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Petit livre de l’exil intérieur, Atiq Rahimi explore un intime qui nous est dévoilé par petites touches poétiques, philosophiques, savantes et érudites. Ce texte, très personnel puisque l’auteur va chercher au plus profond de ses souvenirs et de son apprentissage du langage et de l'écriture,  porte un message universel tout aussi empreint de sacré que de sagesse ancestrale.
Ni roman, ni essai, ce livre est une œuvre d’art littéraire qui se déguste au fil de la lecture . Cette ballade des sens, des formes, du mouvement et de l’esprit nous enrichit et nous aide à comprendre la diversité, la différence, la part d’inconnu qui nous devient proche, suscitant en nous l’empathie et le désir de connaissance qui sont source d’humanité et de compréhension de l’autre. Il nous emporte bien au-delà des mots vers une poésie de l’exil qui peut surprendre mais aussi charmer et enchanter. Il faut se glisser d’image en image, de calligraphie en callimorphie, de pensées soufies en sagesse ancestrale, des montagnes afghanes au Taj Mahal, de l’islam à la liberté créative, de mémoire en découverte. Atiq Rahimi a repris le calame, cette tige de roseau séchée et taillée en pointe, pour se raconter et nous offrir un voyage sensoriel inédit, salutaire et précieux.

(Présentation : Simone Delorme)