Gap -  Hautes-Alpes

Les autres

Alice Ferney

Actes Sud , 2006

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2017_2018:
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)

    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015
    2013_2014
    2012_2013
    2011_2012
    2010_2011   
    2009_2010
    2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
     Chemins d'exil
     L'art dans le roman


- Rencontres littéraires :
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Lectures partagées à Gap :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Emission-radio sur la RAM
     2017_2018

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Comme les autres romans de l’auteure, un point de vue sur les relations humaines et une réflexion sur les émotions qui changent la vie ou qui aident à vivre.

C’est d’un jeu dont il est question ici, « Caractères » censé faire surgir la vraie personnalité des joueurs tant il est vrai que les traits de chacun  sont bien mieux révélés par les autres. Les vingt ans d’un jeune homme, son frère, ses amis et sa mère comme joueurs, les ingrédients utiles pour des révélations et des secrets lourds à porter se trouvent réunis et la structure du livre qui présente le même échange entre les personnages sous plusieurs axes, crée du suspense, au moins dans les deux premières parties.

En effet, après la lecture des « choses pensées » par chacun, on a vraiment envie de savoir comment elles ont été dites, avec quelle émotion, et comment la personne concernée a réagi. C’est ce que nous propose la seconde partie « choses dites ». La dernière partie « choses rapportées » présente le propos d’une manière différente, il n’est plus question de suspense, mais plutôt de questionnement et de tentatives de réponses sur les relations humaines.

 Et à la fin du livre, la question qui me trotte dans la tête, et que le récit essaye de dire, c’est « qu’est-ce qui tue l’amour ? ». C’est sous couvert du récit de la mère, Moussia et du drame qui a engendré la fin de l’amour du couple.  Il semblerait que le déclenchement soit né de l’accident provoqué par un des enfants qui a failli coûté la vie à l’autre et que la douleur de la mère, face à ce moment de réel, par les responsabilités dégagées et par les accusations prononcées ait détruit l’amour. Ces deux êtres, parents, se sont dès ce moment éloignés au lieu de partager, comme l’aurait voulu le lien qui les unissait, la souffrance qui les aurait rendu plus forts et les aurait aidés à comprendre l’acte inconsidéré du grand frère. La question n’en reste pas moins posée, et si les mots dits détruisent plus que les actes, qu’en est-il des pensées, car si Moussia n’avait, comme à son habitude, rien dévoilé de ses émotions, le couple aurait continué à fonctionner et peut-être que l’amour n’aurait pas été détruit… A méditer !

(Présentation : Annie Contin)