Gap -  Hautes-Alpes

Autoportrait en chevreuil

Victor Pouchet

Edition Finitude, 2020

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2020_2021 :
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
   Petites maisons d'édition
   Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Atelier d'écriture :
    2018_2019

- Lectures partagées à Gap :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire :
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019

- Nos partenaires :
    Mairie de Gap
  Conseil Departemental
  Mediatheque de Gap
  Foyer Culturel Veynois
  La Ram
  Festival de Chaillol
  UTL de Gap
  Cinematheque d'images de montagne
  Mediatheque de Laragne
  Mediatheque du Poet
  Pays des Ecrins

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

Un récit à trois voix qui permet de reconstituer le puzzle d’une enfance traumatisante et du secret qui l’accompagne.

Un récit à trois voix qui permet de reconstituer le puzzle d’une enfance traumatisante et du secret qui l’accompagne.

La première voix, la plus importante, est celle d’Elias, jeune adulte en souffrance, perturbé par son enfance chaotique, orphelin de mère, élevé par un père au comportement étrange, aux discours délirants, hermétiques, tour à tour médium, magnétiseur, paradoxologue, coupeur de feu, obsédé par les ondes scalaires,

Ce père pourrait être considéré comme maltraitant, il refuse l’apprentissage classique pour privilégier l’expérimentation du monde qui doit permettre de renforcer le caractère, de dominer ses peurs. Il laisse ainsi l’enfant seul face à sa découverte de la vie et à ses angoisses. Pour qu’il soit plus résistant, il le plonge régulièrement dans une eau glacée, il le laisse des heures dans la cave, il le somme d’écouter sa voix intérieure pour trouver son animal totem.

Un jour Céline arrive pour partager leur vie, cette jeune femme effacée et mutique va donner naissance au petit frère, Ann qui, contrairement à Elias, va être très réceptif et rapidement adhérer aux idées de leur père. Face à leur connivence, Elias se sent encore plus seul.

Curieusement les souvenirs semblent s’arrêter là, bloqués par ce qu’il appelle le grand accident.

La deuxième voix est celle d’Avril, amoureuse d’Elias, qui confie son trouble à son journal intime…Elle voudrait comprendre ce qui le tourmente, le rend si secret, si décalé, bancal. Comment dénouer ces liens invisibles qui l’empêchent de vivre pleinement, comment envisager sereinement leur avenir à deux, comment se projeter ?

La troisième voix, celle du père viendra combler les lacunes et permettra d’entrevoir un espoir de résilience.

Un beau roman, énigmatique, poétique, étrange et lumineux Victor Pouchet est né en 1985 à Paris. Il est l'auteur d'un premier roman très remarqué, « Pourquoi les oiseaux meurent »(Finitude, 2017).

Extrait : J'ai la sensation que la vie progresse comme une série de parenthèses, des parenthèses pas refermées, encastrées les unes dans les autres, parenthèses de parenthèses, décevant toute syntaxe acceptable. À l'échelle d'un homme, l'histoire ne bégaye pas, elle déraille, intervertit les syllabes, elle fourche à chaque mot et on n'apprend presque jamais de ses erreurs de prononciation.

(Présentation : Simone Delorme)