Gap -  Hautes-Alpes

Apeirogon
Colum McCann

Editions Belfond, 2020
Traduit de l'anglais (USA)
par Clément Baude

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2020_2021 :
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
   Petites maisons d'édition
   Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Atelier d'écriture :
    2018_2019

- Lectures partagées à Gap :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire :
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019

- Nos partenaires :
    Mairie de Gap
  Conseil Departemental
  Mediatheque de Gap
  Foyer Culturel Veynois
  La Ram
  Festival de Chaillol
  UTL de Gap
  Cinematheque d'images de montagne
  Mediatheque de Laragne
  Mediatheque du Poet
  Pays des Ecrins

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

Apeirogon : figure géométrique, forme possédant un nombre dénombrablement infini de côtés.

Une dramaturgie en 1000 paragraphes, référence aux contes des mille et une nuits, une narration qui suit le rythme d’une marée qui monte et descend, sans chronologie, un va et vient entre passé et présent, pour raconter une histoire particulière déclinée sous plusieurs angles, en de multiples points de vue. Colum Mc Cann tisse une toile, assemble les pièces d’un puzzle sans fin. Il nous offre une œuvre polymorphe qui nous plonge au coeur du conflit israélo palestinien nous permettant d’en saisir toutes les nuances. Pour cela, il est parti d’une histoire vraie.

Rami, l’israélien a perdu sa fille de 13 ans, Smadar, dans un attentat suicide. Une décennie plus tard, Abir, 10 ans, la fille de Bassam, le palestinien, est tuée par un jeune soldat israélien.

Passé l’état de sidération, le chagrin immense, les deux hommes, que tout oppose, vont devenir amis, se soutenir, s’aider, essayer de rassembler ceux qui, comme eux, veulent sauver des vies. Ils font partie du « cercle des parents » et deviennent des ambassadeurs du mouvement pour la paix qu’ils ont fondé. Ensemble, ils vont parcourir le monde, multiplier les réunions, les conférences, témoigner inlassablement, essayer de convaincre qu’il faut dialoguer, dépasser la haine, que l’union est une force, qu’il y a un avenir possible pour leurs deux pays.

Bassam est depuis l’enfance engagé de fait dans la lutte contre l’envahisseur. Condamné comme terroriste, il passera 7 ans en prison. Rami est un israélien tranquille qui se tient à l’écart de la politique et du monde. Nous suivons chacun dans son évolution vers la compréhension de l’autre à travers leur vie, leur famille, nous apprenons à connaître ces deux enfants dont la vie a été brutalement interrompue.

Ce livre est étonnant par la forme et singulièrement virtuose. Chaque détail, chaque digression, chaque passage qui semble nous éloigner du sujet traité sont autant de portes d’entrées pour nous permettre d’en appréhender toutes les facettes.

Colum Mc Cann est un formidable écrivain qui sait se renouveler à chaque fois. Il sait se couler dans la vie des autres, emprunter leurs émotions pour mieux les restituer. Quelle force dans ce livre, surprenant, émouvant, bouleversant, intelligent qui, tout en restant lucide sur la complexité de la situation, porte haut le message d’espoir qu’il distille.

Assurément une lecture dont on se souvient longtemps.

Extrait : «Israël carburait au chaos. C’était un pays édifié sur des plaques tectoniques mouvantes. Les choses entraient constamment en collision. Tous les chemins menaient aux extrêmes, à la prochaine rupture, mais la vie atteignait le comble de l’intensité dans les moments de danger.»

(Présentation : Simone Delorme)