Gap -  Hautes-Alpes

L'Adret

Elisabeth Clementz

Edition du 81, 2019

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2020_2021 :
    Presentation de l'action
    Choix des livres nomades
    Les lieux relais

- Livres nomades :
      (années précédentes)


   2019_2020
   2018_2019
   2017_2018
   2016_2017
   2015_2016
   2014_2015
   2013_2014
   2012_2013
   2011_2012
   2010_2011
   2009_2010
   2008_2009

- Autres livres autour du theme choisi :
   Petites maisons d'édition
   Terres d'Afrique
    Des histoires de grands espaces
    L'art dans le roman
    Chemins d'exil


- Rencontres littéraires :
     Mohamed Mbougar Sarr
     Abdourahman Ali Waberi
     Catherine Gucher
     Guillaume Jan
     Jean Hegland
     Pierre Benghozi
     Jean-Baptiste Andrea
     David Vann
     Joseph Boyden
     Guy Boley
     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Joel Egloff
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur :
   La Liste

- Atelier d'écriture :
    2018_2019

- Lectures partagées à Gap :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016
    2014_2015

- Lectures partagées
   au Pays des Ecrins:

    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Echappées livres :
    2019_2020
    2018_2019
    2017_2018
    2016_2017
    2015_2016

- Sieste littéraire :
    2020_2021
    2019_2020

- Emission-radio sur Fréquence Mistral
    2020_2021
    2019_2020
    2018_2019

- Nos partenaires :
    Mairie de Gap
  Conseil Departemental
  Mediatheque de Gap
  Foyer Culturel Veynois
  La Ram
  Festival de Chaillol
  UTL de Gap
  Cinematheque d'images de montagne
  Mediatheque de Laragne
  Mediatheque du Poet
  Pays des Ecrins

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

Une campagne d’Alsace, un garçon d’un village protestant, en face, de l’autre côté du pont, une fille « sauvageonne ». Le temps d’un été sans parole et la naissance d’un bébé, le récit se construit et nous guide dans les comportements de ce morceau de vingtième siècle dans l’Est de la France un peu bousculé par les guerres mais guidé dans ces personnages par l’humanité et une force de vie qui incite le lecteur à aller plus avant pour comprendre le ressort qu’il sous-tend chez chacun et chacune. 

Blondine, soucieuse de soustraire leurs destinées à la violence du père, et dans la volonté d’offrir à son enfant la lumière, quitte l’Ubac pour déposer Jacques à l’Adret et part, seule.

L’histoire fait la part des choses sous l’influence des éléments et notamment de la lune, entre chance et destinée, dans l’éclairage d’événements majeurs d’une vie, comme le sentiment amoureux, l’implication partisane en temps de guerre, le labeur des champs dans la production des ressources vitales, l’entité familiale dans ses atouts et ses travers, et des éléments humains qui la structurent, la force des relations et le respect des non-dits, la solidarité clanique dans sa générosité, la place de l’amour, la force des croyances. 

L’écriture d’Elisabeth Clementz procure le vif plaisir de la phrase bien faite qui donne à voir instantanément ce qu’elle décrit et le message qui s’en dégage. Une qualité aigüe d’émotion s’offre à chaque page. Et de conclure par un extrait de ces atmosphères décrites dans le roman : 

« Une brindille, une puce, une crevette. La chétive créature semblait avoir grandi en terrain peu favorable et à son âge, douze, treize ans peut-être, elle aurait dû être bien plus costaude. Mais va savoir avec ces gens de l’ubac, ils étaient différents et Simon, grand observateur de ceux de son clan ignorait tout de ces voisins inconnus, ils étaient de l’autre monde et, qui plus est, leurs ennemis. »

(Présentation : Annie Contin)