Gap -  Hautes-Alpes

Pérégrinations littéraires

Année 2016-2017

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

 

 

Pérégrination autour de la Bâtie Vieille, le 30 avril 2017

Ce dimanche, nous attendons nos complices sur le parking du village. Le soleil est là aussi,on a de la chance car ces derniers jours nous avaient ramenés à l'hiver.

Les voitures arrivent et sortent, harnachés de pied en cap, tous nos participants! Ils sont 22 c'est vrai, tous ces amoureux de la lecture en plein air, pour nos retrouvailles de saison.

Démarrage tranquille et premier arrêt face au panorama vers Céüse, lecteurs et lectrices se succèdent : des poémes, des articles d'Antoine Blondin sur le cyclisme et la montagne, de l'émotion, de l'humour, puis nous repartons sur le chemin. Quelques remarques botaniques(orchidées) des cueillettes aussi(trolles,narcisses). Des réflexions écologiques autour des chenilles processionnaires.

Le temps devient maussade mais la beauté du nouveau paysage grandiose de la grande aiguille d'Ancelle jusqu'aux arêtes de Chabrière nous captive d'autant plus que de nouveaux textes sont lus, des haïkus, des poèmes,une nouvelle. Nous repartons vers le point de vue sur Notre Dame du Laus, au pied de la statue de la Vierge, surmontée de celle de l'Ange, nous lisons et grignotons et nous lisons : nouvelle, texte historique, haïku...

Enfin, retour à notre point de départ où, avant de nous quitter nous nous offrons une dernière fois une lecture les uns aux autres. Les plus vaillants et moins pressés vont faire une halte à la tour sans lecture car il y a trop de vent, mais nous profitons d’un dernier point de vue sur la campagne alentour.

Les textes lus au cours de cette pérégrination :

- article de la revue Quey'racines n°20 de juillet 2016 : "Ascension de la Taillante et du Pain de Sucre" de Paul Guillaumin (1947-1928) 
  Passage sur les refuges

- Georges Blondin : Sur le Tour de France :

  • passage avide
  • Le gratin dauphinois
  • Le col d'Izoard
  • l'aigle et le canari  

- Jules Supervielle : "La demeure entourée"

- Horace-Benedict de Saussure, naturaliste et géologue genevois du 18è s., tiré de son ouvrage "Voyage dans les Alpes".

-Poèmes tirés du livre “les plus beaux poèmes sur la montagne” de Georges Jean

        - Le pic du midi de Victor Hugo
        - Dans la sierra de Théophile Gautier
        - Là haut de Pierre Emmanuel
        - La fée de la montagne de Kiu Yu An
        - Aux montagnes divines de José Maria de Hereida
    -  texte tiré “d’histoire d’une montagne” d’Elisée Reclus
    - texte tiré du livre d’Erri De Luca “sur les traces de Nives”.

- " l'aiguille courbe" une nouvelle tirée de " le jeu de la montagne et du hasard"de Anne Sauvy.

- Haïkus "Fourmis sans ombre" - Maurice Coyaud - Ed. Phébus

- Carnets de montagne n°1 - Ed. Gros textes

 

**************************

Pérégrination littéraire du dimanche 16 octobre 2016
à la forêt du Boscodon
Thème : le feu

Nous avions la chance, après ces quelques jours pluvieux, d’avoir une matinée ensoleillée même si la chaleur avait du mal à cheminer à travers les feuillus déjà parés des couleurs chaudes de l’automne, pas de rouge incandescent mais un dégradé subtil de jaune, d’orangé, d’or, de blond vénitien illuminant le vert sombre de la forêt. A peine empruntée la route sinueuse de l’abbaye, nous étions happés par la vision majestueuse du sommet enneigé du Morgon nous invitant à commencer la pérégrination par un petit moment de contemplation méditative.

Nous étions seize, pas vraiment la parité, 15 femmes, 1 seul homme mais quel agréable constat de nous voir aussi nombreux en ce jour frisquet d'octobre.

Les chemins étant jugés peu praticables, trop boueux, trop raides, nous avons emprunté la route de la fontaine de l’ours, encore un peu fréquentée, quelques voitures nous obligeant parfois à nous replier sur les cotés car tout à l’écoute des différentes lectures, nous avions tendance à occuper tout l’espace.

Diverses haltes ont ponctué notre cheminement, beaucoup de lecteurs pour animer cette balade bucolique, une écoute attentive et amicale, quelques rires, des frissons d’effroi, d’admiration ou d’étonnement.

Cette pérégrination nous a permis d’aborder le feu dans tous ses états, physique, mythologique, incendiaire, incandescent, passionné, un voyage bouillonnant et foisonnant au rythme de nos pas et de nos choix à travers :

des extraits de livres :

- « La guerre du feu » de JH Rosny Aîné

- « Pourquoi j'ai mangé mon père » de Roy Lewis

- « Il pleuvait des oiseaux » de Jocelyne Saucier

- « Je me souviens de tous vos rêves » de René Frégni

- « Désert » de Le Clézio

- « La part des flammes » de Gaëlle Nohant

- "Le feu" d'Henri Barbusse

des poèmes

Baudelaire, Verlaine, Louise Labbé, Anna de Noailles, Victor Hugo, Paul Eluard

des Haïkus,

quelques textes en prose

et une approche plus scientifique sur le phénomène physique resté longtemps mystérieux
« Comment deux éléments froids (silex) peuvent-ils donner de la chaleur ? »

Et, pour conclure, une dernière halte à l' abbaye du Boscodon bien à l'abri dans son écrin de verdure

Simone