Gap -  Hautes-Alpes

Esprit d'hiver

Laura Kasischke

Traduit de l'anglais (USA)par Aurélie Tronchet

Christian Bourgois, 2013

 

- Accueil

- Qui sommes-nous ?

- Livres nomades 2016-2017:
    Présentation de l'action
    Choix des livres nomades
    D'autres livres que nous avons aimés
    Les lieux relais
    Livres nomades à l'Argentière

- Livres nomades :
      (années précédentes)


    2007_2008
    2008_2009
    2009_2010
    2010_2011   
    2011_2012
    2012_2013
    2013_2014
    2014_2015
    2015_2016


- Rencontres littéraires :

     Franck Pavloff
     Michel Moutot
     Nicolas Cavaillès
     Sandrine Collette
     Slobodan Despot
     Gauz
     Pierre Lieutaghi
     Kaoutar Harchi
     Sylvain Prudhomme
     Olivier Truc
     Maylis de Kerangal
     Antonio Altarriba et Kim
     Makenzy Orcel
     Metin Arditi
     Dinaw Mengestu
     Gilles Leroy
     Denis Grozdanovitch
     Alice Zeniter
     Serge Joncour
     Liliana Lazar
     Christophe Bigot
     Boualem Sansal
     René Fregni
     Jean Pierre Petit
     Hubert Mingarelli
     André Bucher
     Beatrice Monroy
     Samuel Millogo
     Alfred Dogbé
     Ghislaine Drahy
     Autour d'Isabelle Eberhardt
     Hélène Melat, littérature russee

- Des coups de coeur

- Lectures partagées :
    2014_2015
    2015_2016
    2016_2017

- Pérégrinations littéraires :
    2015_2016
    2016_2017

- Echappées livres :
    2015_2016
    2016_2017

- Co-édition :
     J.I.P. Italie
    Le J.I.P. Algérie, 40 ans après

- Notre ancienne revue :
    La trame des jours

- Contact

- Bulletin d'adhésion

L’ambiance est celle d’un matin de Noël  dans une  maison au nord des Etats Unis, après un réveil tardif, et face à moult obligations : aller chercher les vieux parents à l’aéroport, préparer le déjeuner de Noël, s’apprêter à accueillir les invités -- belle-famille et amis --, etc. Le blizzard se met à souffler, la neige s’accumule, l’enfermement peu à peu se fait jour. Les invités se décommandent les uns après les autres, les parents doivent faire une halte à l’hôpital, la confection du repas se fait sans plaisir… On ressent comme un mal-être qui envahit l’espace et… le livre. Dans le huis clos de cette maison, la mère, Holly, personnage principal, se retrouve face à ses frustrations, ses doutes, ses peurs, ses difficultés relationnelles et de douloureuses blessures de l’enfance. Le révélateur de ses troubles se trouve être sa fille, adoptée en Sibérie, treize ans auparavant. Le livre nous parle des difficultés de l’adoption, de la crise de l’adolescence, mais aussi et surtout du difficile chemin vers la réalisation de soi et des choix de vie à opérer.
Le roman est construit de telle sorte que nous entrons dans la tête du personnage, que nous suivons les méandres de ses émotions, de ses pensées, de son vécu et de ses interrogations. Une sourde angoisse se développe au fil du récit, dont l’origine ne sera dévoilée que dans les toutes dernières pages.  Autant prévenir le lecteur : une fois le livre commencé il est difficile de le lâcher!
L’écriture elle-même fait écho aux allers retours chaotiques d’une pensée choquée et déboussolée, elle s’adapte aux tourbillons de souvenirs, de doutes et d’émotions qui secouent Holly. On est littéralement envoûté et captivé par le récit. Un livre à ne manquer sous aucun prétexte !  

(Présentation : Danielle Alloin)